×

Referencer votre site: 8 faux pas qui peuvent coûter cher

Par , le 18 décembre 2013. REFERENCEMENT
image-de-base-sans-texte-ni-image

Le dieu Google… si vous avez un site web, vous ne pourrez pas y échapper bien longtemps. Vous allez rapidement commencer à referencer votre site pour gagner du trafic ! Pour autant le référencement est un art et voici 8 faux pas à éviter pour ne pas vous prendre les pieds dans le tapis !

1-    Se précipiter sur vos mots clés

L’erreur numéro 1 est de se lancer tête baissée afin de referencer votre site, sans prendre le temps de se poser la question cruciale, mais au fait comment choisir mes mots-clés ? Vous pouvez batailler des années si vous chercher à vous positionner sur un mot-clé trop concurrencé type « décoration maison »  Ou bien vous risquez de sauter au plafond lorsque vous vous serez positionné en numéro 1 sur « coach de gestion » pour vous rendre compte qu’au final, mais personne ne tape jamais « coach de gestion sur Google ???? » saperlipopette !

Prenez le temps d’enfiler les baskets de votre prospect idéal : quel mot-clé taperait-il pour accéder à vos services ? Ce mot clé n’est-il pas trop concurrencé ? Est-il bien ciblé ?

Pour vous aider, 2 outils : Google planner (gratuit) et Market samurai

2-      Mettre plein de mots clés sur chaque page

referencer

Youpiii, vous avez votre liste de mots-clés et vous vous dites, je vais les mettre partout, à toutes les sauces, je vais répéter inlassablement ces mots clés , cela finira bien par payer. Eh bien non ! Le référencement c’est idéalement un mot-clé (et ses déclinaisons) par page. Faites un point sur la structure de votre site et répartissez vos mots clés. Parfaitement inutile d’essayer d’optimiser une page avec 5 mots-clés différents, vous ne ferez que noyer le poisson. De la même façon, à quoi bon optimiser 5 pages sur le même mot clé ? Non, 1 page = 1mot clé. Voilou 😉

3-      Se contenter de la case…mots-clés

Optimiser votre page pour le référencement c’est bien plus que remplir une case dédiée ou des tags avec les mots-clés concernés. Si cela se résumait à cela, Google aurait bien du mal à départager les sites et les professionnels du référencement pourraient mettre la clé sous la porte. Non, pensez pour commencer à travailler vos titres, vos URL, vos sous-titres et votre contenu pour y inclure votre mot-clé et ses déclinaisons (notamment) cela facilitera la vie de Google !

Si vous êtes sur WordPress, voici une extension qui devrait vous aider à referencer votre site en vous proposant une checklist des incontournables pages à pages : WordPress by Yoast. Un best!

4-      Faire l’impasse sur les backlinks pour referencer votre site

Vous avez fait tout ce que vous pouviez (ou saviez faire) pour optimiser votre site pour le référencement et vous vous dites, ouf ! Une bonne chose de faite ! Attention, vous n’en êtes qu’à la moitié du chemin. En effet optimiser les pages de votre site est une excellente 1ère étape pour aider Google à vous referencer. Maintenant il faut penser aux backlinks, à savoir les liens externes qui proviennent d’autres sites et mènent au vôtre. Car pour que Google vous pousse sur sa 1ère page, il a besoin de savoir que vous êtes un site de qualité. Pour cela, il va enquêter sur votre notoriété. Combien d’autres sites ont fait référence au vôtre, sont-ils des sites de confiance ?

Votre objectif: obtenir ces fameux liens externes!

5-      Des liens externes de mauvaise qualité

Gare à l’arnaque, les sites qui vous vendent, 250 liens pour 3 francs six sous sont à fuir de toute urgence ! Mieux vaut quelques backlinks de qualité, issus de sites à forte notoriété dans un domaine d’expertise proche du vôtre plutôt que 100 liens qui n’ont rien à voir avec la choucroute 😉

Si vous essayez de brûler les étapes, Google veille et peut vous sanctionner. Vous risquez alors de voir votre site dégringoler. Le référencement naturel ne se fait pas à court terme. Il faut un peu de patience pour grimper dans les classements.

6-      Ne pas faire de blog

Nous parlons là d’un de mes sujets de prédilections…le blog ! Le blog est un formidable outil pour faire valoir votre expertise, mais il est également très apprécié par Google. Pourquoi ? Parce que Google aime le contenu dynamique, les sites qui vivent et ne restent pas figés, c’est exactement le prince d’un blog avec de nouveaux articles régulièrement.

Par ailleurs, chaque article de blog représente l’équivalent d’une nouvelle page sur votre site, autant d’occasions de vous referencer sur de nouveaux mots-clés !

7-      Faire du duplicate content !

Keasako? Souvent mes clients me parlent de faire une veille sur le leur site, en intégrant les articles qu’ils ont trouvé intéressant sur la toile. Et là, je fais les gros yeux (oui, oui !) Noooon, pas de duplication de contenu, Google déteste retrouver un texte identique ou presque sur plusieurs sites. .

Cela n’apporte pas de valeur ajoutée pour les internautes. Or pour Google (comme pour vous idéalement), souvenez-vous le contenu est roi ! Évitez donc de copier du contenu et même de dupliquer des paragraphes d’une page à l’autre de votre site. Rassurez-vous si vous êtes dans la position du copié et non du copieur, Google se débrouille très souvent pour identifier l’original de la copie, vous risquez peu d’être pénalisé.

8-      Sur-optimiser pour referencer!

Youpiii, vous avez votre liste de mots-clés, vous maîtrisez les techniques, toutes les pages sont systématiquement optimisées, vous créez des liens externes en pagaille,  et vous ne lâcherez rien jusqu’à ce que Google n’en puisse plus et accepte de vous referencer en numéro 1 ! Bonne idée ?

Prenez donc Google pour un jambon et il vous le rendra bien. Le risque de la “suroptimisation” c’est …la pénalisation ! L’objectif de Google est de referencer des sites de qualité, ceux qui offrent du contenu apprécié par les internautes, pas le site le mieux optimisé. Donc soyez vigilant: proposer à vos visiteurs du contenu de qualité reste votre priorité.

En résumé…

Les faux pas sont nombreux lorsque vous commencez à referencer votre site, et ce n’est pas un hasard si certains en ont fait un métier ! C’est complexe, cela évolue très vite et vous pouvez perdre beaucoup d’énergie parfois…pour rien ! Donc avant de vous lancer tête baissée dans le référencement, je vous recommande véritablement de faire appel à un référenceur pro ou bien si vous n’en avez pas les moyens (ce que je conçois parfaitement !) de vous former

Pour aller plus loin n’hésitez pas à suivre ces 3 mini capsules formations sur le référencement (oui, c’est gratuit !)  qui devraient vous aider à y voir plus clair !

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’article “UN GÉNÉRATEUR DE MOTS CLÉ GRATUIT ET BIEN PLUS… POUR OPTIMISER VOTRE RÉFÉRENCEMENT!”

Like it ?

Inscrivez-vous aux news !



J’accepte de recevoir des emails à propos des webinar, évènements, produits et services proposés par Letsrockbusiness.com. Politique de confidentialité

21 mots doux

  • Merci pour cet article de synthèse sur le SEO. En fait, un moyen simple de résumer votre pensée serait de dire : “arrêter les pratiques Black Hat SEO qui ne cherchent qu’à contourner l’algorithme de Google, et concentrez-vous plutôt sur le White Hat, c’est-à-dire la production de contenu de qualité et utile pour ses consommateurs, ainsi que l’établissement d’un réseau de liens naturels et non sollicités. ”

    Je vous invite à consulter cette infographie sur les pratiques SEO à bannir et celles à privilégier depuis la sortie de la mise à jour Google penguin :
    http://www.markentive.fr/blog/la-nouvelle-vie-des-professionnels-du-seo-apres-louragan-penguin-infographie

    • Geoffrey, oui c’est un mix de white hat SEO et de connaissance des basiques du référencement. Il est souvent dangereux de se lancer en référencement sans rien y connaitre, et il y a tant à apprendre!

    • Benoit dit :

      Geoffrey, tu as tout à fiat raison. De toute manière, Google se focalise de plus en plus sur le contenu de qualité, mais quand on y pense, avec les millions de sites à visiter, c’est assez impressionnant qu’ils arrivent à pouvoir raffiner la qualité. Je pense que seul des personnes physiques peuvent le faire par le biais de notation du site. C’est un peu ce que le Ranking fait et dernièrement beaucoup de sites ont été pénalisé. Mais il existe aussi un dilemme pour Google, doivent t-il “pénaliser” les sites qui ont de la pub (et donc génèrent des revenus pour Google), et si oui, quel niveau de pub et considéré trop par être un “bon” site ?

  • Michael dit :

    Bonjour,

    Je trouve que cet article est une bonne synthèse sur le référencement. L’un des éléments le plus important que je prends très au sérieux, c’est le choix du mot clé. C’est primordial pour le positionnement dans les moteurs de recherches. En tous cas, j’effectue ce travail pour chacun de mes articles.

    Les backlinks sont aussi très importants pour monter dans les résultats des moteurs de recherches et donc à prendre au sérieux.

    Pour finir, en effet, le référencement automatique est une très mauvaise idée.

  • RenaudMG dit :

    “Des liens de mauvaise qualité”, de manière générale l’automatisation est l’ennemi du SEO : les outils nous fournissent les informations et aident à gagner du temps pour les tâches répétitives. En aucune façon ils ne font le boulot à notre place

  • Oui, il faut rester très vigilant à éviter les raccourcis: automatisation, achat de liens…tout cela peut fortement nuire à votre référencement. Google veille 😉

  • gaillet dit :

    Comme toujours, les articles du laurence sont clairs et pertinents c’est normal c’est ma coach préférée. Allez je continue sur mon référencement je n’ai pas ancore finis sur le premier point c’est pour dire qu’il y a encore du boulot !

  • Erwan - IB dit :

    C’est une bonne introduction au référencement !

    Un petit complément sur les mots clés :
    – Google suggest fournit souvent de très bonnes idées aussi.
    – Tous les mots clés associés à des questions dans une niche sont particulèrement intéressants (ex : “comment calculer un pourcentage”.
    – Un auteur de MOZ proposait ces conseils : pas de mots clés trop généraux, trop difficiles, avec peu de trafic ou qui ne sont pas susceptibles d’amener une vente.

    Au plaisir de vous lire à nouveau.

  • Caroline dit :

    Bonjour Laurence,

    Un grand merci pour votre article.

    Tous vos conseils et astuces sont à prendre en compte.

    Passez d’excellentes fêtes de fin d’année.

    Merci encore, Caroline

  • monique dit :

    Bonjour Laurence, merci pour cet excellent article qui résume beaucoup de choses. Il n’y pas de recette magique pour un bon référencement, il faut utiliser toutes les techniques et doser à chaque fois cette utilisation pour bien paraître chez Google. Un bon contenu optimisé avec des les règles de l’art (h1……), une utilisation optimisé de mot clé et un bon linking de bon site feront l’affaire.

  • Amandine dit :

    Cet article est très interessant et surtout très enrichissant!
    Merci pour ces conseils précieux que j’essaierai d’appliquer au mieux!

  • C’est la premier fois que je visite votre blog et je trouve votre article très excellent . vraiment très utile et bon à savoir
    merci pour tout ces conseils
    bonne continuation

  • Tang dit :

    J’étais passé au travers des flux. Un article simple accessible et efficace. Je partage évidemment. Merci Laurence

  • Isa dit :

    Merci Laurence pour cet article super complet. Je découvre votre site et je le trouve SUPER!
    J’ai bien compris que l’une des façons optimales d’être bien référencé consiste à obtenir des backlinks, mais comment faire ?
    A bientôt

    Isa

  • Magicyoyo dit :

    Le SEO est une compétence faite à 60% d’expérience (à peu près ^^). Les conseils ici sont bons dans le sens où ils mettent sur la bonne voie. Cela étant dit, il ne faut pas hésiter à se faire épauler par un “expert”.

  • Xavier dit :

    Merci Laurence pour ces conseils précieux, surtout pour un débutant qui démarre un blog sur plein de sujets différents ! Je relirai à tête reposée 🙂

  • sandrine dit :

    Merci pour ce point très juste sur les bases du référencement, c’est très clair. Cela donne de nouvelles idées, côté blogs notamment. merci 🙂

  • Morgan dit :

    Il y a la théorie puis la pratique. En mettant en oeuvre les bases on peut partir sur des fondations propres, néanmoins dans certains secteurs très concurrentiels il faut parfois déroger aux sacro-saintes règles de Google…

Laissez un p'tit mot doux!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *