Petit manifeste pour le droit à l’erreur !
×

Et si vous osiez enfin vous tromper?

Par , le 23 juillet 2014. entreprenariat

Que pensez-vous du droit à l’erreur?

En effet, se planter, se tromper, faire choux banc, c’est probablement l’une des grandes craintes d’un entrepreneur Et pourtant plus vite vous vous tromperez, plus vite vous accèderez à la réussite.

Si vous êtes entrepreneur, indépendant, vous souffrez probablement de ce syndrome bien connu de tous, la peur de l’échec.

Dans cette vidéo je souhaite au contraire, vous inviter à vous planter, je souhaite vous rendre fier des erreurs que vous faites, passées et futures. Car ces erreurs sont votre moteur pour avancer vers votre réussite !

Alors, oserez-vous enfin vous tromper? Etes vous prêt à vous donner droit à l’erreur pour vous autoriser à aller de l’avant? Surtout n’hésitez pas à partager cette vidéo aux entrepreneurs autour de vous pour les aider à leur tour à sauter le pas. Nos erreurs nous font avancer, elles nous font découvrir qui nous sommes et où nous souhaitons aller.

À vous de jouer ! Avez-vous de votre côté vécu la peur de l’échec ?

Public cibleY a-t-il des échecs qui vous ont amené à la réussite directement ou indirectement?   Partagez vos expériences dans les commentaires !

 

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’article “OSEZ SORTIR DE VOTRE ZONE DE CONFORT POUR GRANDIR”

    Like it ?

    Inscrivez-vous aux news !



    J’accepte de recevoir des emails à propos des webinar, évènements, produits et services proposés par Letsrockbusiness.com. Politique de confidentialité

    22 mots doux

    • Guillaume dit :

      Bonjour,

      OK sur le fond.
      Mais :
      1 – soignez le son (écho)
      2 – arrêtez de regarder incessamment vers votre gauche. (notre droite)
      3 – stop avec ces ”D’accord ?”, tic de langage absolument insupportable, voire condescendant.
      4 – c’est inutile de faire semblant de chercher vos mots ou de réfléchir pour sembler naturelle : ça ralentit l’efficacité de votre discours.
      5 – cadrez un peu plus large
      6 – le doigt qui montre ”peur de l’erreur” et qui se dirige vers le haut semble se diriger vers notre fondement – désolé ! un doigt qui montre, qui désigne, est un doigt pointé vers le bas ; vers le haut c’est un doigt d’honneur, même si ici c’est l’index.

      cordialement,
      Guillaume

      • Guillaume, je vois que vous avez passé du temps sur ma vidéo! La critique est toujours intéressante, mais la forme l’est également.
        On ne peut pas plaire à tout le monde et ce n’est pas mon but bien au contraire. Si vous ne vous reconnaissez pas dans mon contenu et valeurs, je suis sure que vous trouverez d’autres personnes avec qui vous aurez plus d’affinités.

    • Morgane dit :

      Bonjour Laurence, pour ma part je suis fan de ta vidéo, tant sur le fond que sur la forme ! Je te trouve très naturelle et authentique :). Je signe avec conviction le manifeste du droit à l’erreur, d’autant plus que je suis une fervente adversaire du perfectionnisme ! Je me permets un lien vers un billet que j’ai écrit sur ce sujet (http://www.morganesifantus.com/faire-bien-ou-pas/).
      A très bientôt et merci pour ce message audacieux et boostant
      Morgane

      • Merci Morgane, pour ce message et pour cet article qui tombe à pic! J’aime particulièrement ton parti pris “Parce que c’est « celui qui fait qui a raison »” Parfois, en entrepreneuriat, c’est aussi simple que cela 😉

    • Guillaume dit :

      C’était une critique constructive sur la forme, pas sur le fond, je suis sûr que vous l’aurez compris.

    • Morgane dit :

      Ah oui, j’ai toujours eu du mal avec les donneurs de leçons de tous poils 😉

    • Sandrine dit :

      Chère Laurence,
      Qu’il est bon d’entendre cette permission de droit à l’erreur ! Moi je suis un exemple typique de cela et je peux dire ô combien c’est bon de reconnaître que l’on s’est trompé de cible et de pouvoir s’engager vers ce nouvel élan qui nous transforme. Se tromper, une fois que l’on s’en est rendu compte, c’est partir vers LA destination qui nous inspire profondément. Personnellement, j’ai perdu un peu de temps, mais cette expérience m’était nécessaire et je me sens à présent en total accord avec moi-meme.

      • Sandrine, merci pour votre message! Votre “erreur” si on peut appeler cela comme cela, vous a effectivement permis d’avancer et de vous rendre compte que vous n’étiez pas totalement alignée, c’est grâce à cette erreur que vous avez pu comprendre quelle était votre destination? Bravo!

    • Olivier dit :

      Joli video …
      Guillaume a du se “tromper” dans son commentaire car quand on indique de tels mots, on “essaye” d’avoir un contenu qui soit parfait … pas un blog avec un dernier article de février … 😉
      Pour ce qui est du doigt, c’est vrai qu’à l’école quand on lève le doigt pour répondre à une question du professeur, l’index est tendu vers le bas … ah ben non ! Guillaume s’est donc trompé ( encore une fois ? )
      Nul n’est parfait … encore moins généralement ceux qui se permettent de critiquer les autres … plutôt que de les accompagner à s’améliorer …

    • Guyomard dit :

      Bonsoir, merci pour cette video et pour le sourire qui nous emporte tout au long de ce commentaire.
      En effet, ayons la possibilité de nous “planter”!
      Comme le dit Dr A.P.J. Abdul Kalam, F.A.I.L.U.R.E (échec) signifie en fait “First Attempt In Learning” (1ère tentative à apprendre)… Et si vous recevez “NO” (Non) comme réponse, en fait cela veut dire “Next Opportunity” (prochaine opportunité…)
      En bref “restons positifs”!
      Merci

    • Marie-Ève dit :

      Laurence,

      Merci, merci et merci encore! Justement, les entrepreneurs n’en parle pas assez… Et c’est tellement important de se donner la permission de l’erreur… On est humain et c’est NORMAL de faire erreur de temps à autre! ;))

      Superbe vidéo, bravo!

      Marie-Ève

    • Guillaume dit :

      Quand je vois un contenu de qualité sur le fond, (ici, le contenu et le message de vette vidéo) mais desservi sur la forme, je trouve ça… dommage. Surtout s’il suffit de trois fois rien pour l’améliorer. J’essaie d’aider : l’image c’est mon métier, ma passion, et depuis un bail. Les réseaux sociaux non, alors j’apprends, et les conseils reçus, je les prends avec plaisir en disant “merci”, sans penser à une quelconque leçon : car les conseils constructifs permettent d’aller plus loin, non ? 😉

    • Sandie dit :

      Bravo Laurence! Le droit à l’erreur est une position que nous défendons aussi avec conviction. Il n’y a qu’en acceptant la possibilité de “se planter” que l’on peut avancer et progresser. Et puis comme on dit “Il n’y a que ceux qui ne font qui ne se trompent jamais” 😉

    • Jérémy dit :

      Il n’y a rien de plus vrai que ça. Les personnes qui ne se plantent pas ne sauront que très rarement comment réussir.

      C’est surtout vrai sur le web pour les freelance qui se lancent sans aucune stratégies.

      80% abadonnent au bout de 6 mois. Les plus téméraires commecent à voir la lumière a force de se planter au bout d’une année de travail acharné.

      Bonne vidéo…

    • Monique dit :

      Merci Laurence pour cette vidéo que j’ai partagé sur la page Facebook de mon activité que je relance (https://www.facebook.com/SynapseProjets).
      Je signe également bien volontiers ce manifeste du droit à l’erreur!
      Après tout, être entrepreneur, n’est ce pas accepter de prendre des risques? Donc de se tromper?
      Mais malgré cela, la procrastination permet de retarder le moment de sortir de sa zone de confort … et donc de rester un peu plus longtemps “sous la couette”!
      Le parcours “Donnez de la voie” que nous venons de faire ensemble m’a justement permis de prendre d’avantage confiance en moi et d’oser m’exprimer, quitte à ne pas faire “du parfait” (ahhhh, l’excuse du perfectionnisme!!!). Et top du top, m’a permis de réaliser que je faisais fausse route et de revenir à une activité qui me correspond vraiment.
      Donc à bientôt pour une nouvelle communication, dans le cadre d’une nouvelle activité!
      Merci Laurence!
      Monique

    • Bonjour Laurence, bravo pour ta vidéo !

      tu te doutes que je me retrouve dans tout cela ! J’ai même l’impression que c’est mon histoire 🙂

      Encore bravo pour ta vidéo et merci de me confirmer ce que je ressens…

      Bien à toi,
      Pauline

      Bonjour et enchantée Guillaume,

      même si vous avez voulu apporter un critique constructive je vous suggère de faire des remarques détaillées comme celle-ci en privée et il semblerai que vous ne connaissiez pas Laurence.
      Si vous aviez fait ne serait-ce qu’un audit gratuit avec elle, vous ne vous seriez pas permis d’écrite autant de choses négatives en public !
      D’autant plus que votre avis n’est pas forcément fondé puisque c’est justement VOTRE avis.

      Pourquoi ne pas avoir commencé avec une remarque positive plus prononcé et finir avec “j’ai tout plein d’idées pour vous aider à améliorer l’aspect artistique de votre vidéo et je serai ravi de vous aider” ?

      Je vous souhaite d’être à la perfection que vous attendez sur votre blog ou activité professionnel. 🙂

      bonne continuation à vous,

      Pauline

    • toutes mes excuses pour les fautes constatées trop tard …

    • Guillaume dit :

      Pauline,

      Non, je ne connais pas Laurence, mais je suis sur un blog public et pas un cercle privé. Ce qui m’a paru négatif et contre-productif, c’est cette vidéo, pas mes critiques constructives. Pourquoi ? parce que ce blog de Laurence me semble tout à fait intéressant. Le sujet de la vidéo, le droit à l’erreur, aussi. J’aurais pu effectivement joindre Laurence en direct, mais étant habitué à participer à des débats plus “tranchés” sur d’autres blogs, je me suis simplement dit que Laurence avait tout loisir de modérer mon commentaire, et de me joindre en privé si cela lui posait problème. Ou pas : l’auteure de ce blog est seule maître à bord il me semble. Ce qu’elle n’a pas fait. 😉 Et enfin, nom d’un petit bonhomme, il n’y a pas mort d’homme, et mieux vaut une critique franche et argumentée que des flatteries qui ne font pas avancer les choses.

    Laissez un p'tit mot doux!

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *