Un positionnement marketing clairement défini, votre meilleur atout !
×

Un positionnement marketing clairement défini, votre meilleur atout !

Par , le 13 novembre 2013. entreprenariat
image-de-base-sans-texte-ni-image3

Vous êtes indépendant, responsable de TPE, prestataire de service ? Avez-vous un positionnement marketing clairement défini ? Si cette petite intro vous fait peur..lisez la suite 😉

Trop souvent, beaucoup trop souvent lorsque je débute un accompagnement avec l’un de mes clients, j’entends cette petite phrase qui fait mouche.  À qui s’adresse votre offre ? « Je vends mes services/produits à tous ceux qui sont prêts à acheter ! »

Et là, je grince des dents 😉

Positionnement marketing : plus on est de fous plus on rit ?

À votre avis, est-ce la bonne stratégie pour que votre activité rencontre le succès qu’elle mérite. « Cibler…tout le monde, plus on est de fou plus on rit ! «

Je vais vous aider,  transposons cela à un magazine par exemple.

Vous êtes une jeune cadre dynamique de 35 ans  fan de déco (oui, les hommes faites un effort et projetez-vous 😉  :

Vous vous retrouvez face à votre kiosque à journaux et vous avez le choix entre un magazine de déco  clairement destiné aux femmes  (et non aux ados) et un magazine…qui parle d’un peu de tout et aborde en vrac la déco, les voitures, l’économie et les zamours pour petits et grands de 9 à 99 ans. Dites-moi quel magazine allez-vous acheter ? Franchement ?

Celui qui s’adresse à vous ! À votre avis qui ira acheter le magazine foire-fouille ?

Autre exemple, vous êtes responsable de PME dans le BTP et avez du mal à vous y retrouver parmi les normes légales de votre activité. Vous visitez 2 sites web, le 1er est celui d’un prestataire spécialisé dans le BTP qui s’adresse exclusivement aux TPE ET PME et les conseille dans le développement de leur activité, notamment les normes légales. Le second est beaucoup plus générique, il clame haut et fort qu’il peut aider « toute entreprise dans le développement de son activité ! »

À votre avis, qui allez-vous contacter ?

Le faux semblant : cibler c’est se priver

Je sais ce que vous vous dites… Mais si je cible, si je précise mon positionnement marketing,  je me prive de tous les autres !!!  Je vais restreindre fortement mon activité. Et c’est là que vous faites erreur ladys and gentlemen. Car si vous ciblez…vous touchez ! Vous devenez un expert dans votre domaine, les gens parlent de vous « c’est l’expert en BTP dont je t’ai parlé ! »

Vous développez des produits et services taillés au millimètre prêt pour les besoins de votre cible, comment pourrait-il résister ? Cible trop large, c’est diluer son message. À vouloir parler à tout le monde, vous ne serez entendu par personne. Et cela, vous ne pouvez tout simplement pas vous le permettre !

Prenez du recul sur votre positionnement marketing

Donc, faites-moi plaisir, prenez du recul, regardez votre offre avec un nouvel œil. Etes-vous prêt à  réfléchir à votre tout nouveau positionnement marketing

Dans le prochain épisode, nous verrons ensemble comment aller plus loin et faire le portrait-robot de votre public cible !

Public cible

Partagez votre point de vue dans les commentaires! Souffrez vous également du fameux syndrome “cibler c’est se priver?”

 

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’article “OSEZ (RE)CONNECTER VOTRE CŒUR AU MARKETING”

    Like it ?

    Inscrivez-vous aux news !



    J’accepte de recevoir des emails à propos des webinar, évènements, produits et services proposés par Letsrockbusiness.com. Politique de confidentialité

    10 mots doux

    • Marc Murcia - ToutChange dit :

      Bonjour,

      il y a tellement d’entrepreneurs qui ne ciblent pas leur public, leur prospect que cela devrait être une règle imposée avant d’entreprendre n’importe quelle activité.
      Les exemples citées dans l’article sont très parlant et permettent facilement de comprendre l’intérêt de connaître son marché. Souvent quand ce problème est mis en avant, on nous évoque beaucoup de théorie mais peu de cas pratique. Les exemples simples facilitent la compréhension !
      Connaitre son marché et surtout son client idéal, c’est connaître ses goûts, ses problèmes, ses objectifs, adopter son attitude, son langage, s’adapter à sa façon de penser, connaitre ses objections, afin de lui proposer LA solution qui lui conviendra le mieux.

      Merci pour cet article,

      à bientôt,

      Marc

    • Merci pour ce commentaire Marc et bienvenu sur le blog! Vous avez parfaitement compris à quel point il est important de se poser sur son positionnement avant de se lancer dans la promotion. Dans le prochain article je me pencherai justement sur ce client idéal et comment en faire un portrait-robot!

    • Jérôme dit :

      Merci Laurence pour ces articles toujours clairs et efficaces !

      Et si une TPE a du mal a définir sa cible, c’est peut-être qu’il y en a plusieurs ! Alors autant “segmenter”, isoler les typologies de clients, pour adresse le bon message à la bonne cible, quitte à mettre en place plusieurs sites web (un site par cible ?), ou bien identifier la cible dès le début du site (vous êtes dans telle catégorie ? cliquez-là ! Vous êtes dans cette autre catégorie ? alors cliquez ici !).

      Mais est-ce bien efficace de se prétendre “multi-spécialiste” ? Peut-on être l’expert de plusieurs domaines ?…

      Jérôme,
      Lecteur fidèle

    • Jérôme, merci pour votre message! La réponse ,à mon sens, est dans votre dernière question: peut-on réellement être multi-spécialiste et surtout à quoi bon? Ne serions-nous pas à nouveau dans le syndrome “cibler c’est se priver?” Pas facile de sauter le pas mais et pourtant…

    • olivier kacou dit :

      Bien vu Laurence, je suis pour la personnification de l’offre et de la demande…

      Trouver sa cible relève du grand art, car c’est être réellement expert dans son domaine…

    • Aude dit :

      « Cibler, c’est se priver »…
      Y arriver, c’est arrivé au dépassement de la reconnaissance, du besoin du regard de l’autre.
      C’est un travail d’introspection personnelle et effectivement cela demande une véritable prise de recul.
      Pour certains c’est une évidence, pour d’autres cela demande du temps.
      Parfois la vie nous offre des piqûres de rappel par le biais de rencontres, de newsletters…
      Merci à Laurence de me remettre face au seuil que je dois franchir !

    • Bfne dit :

      Bonjour,

      Je partage tout à fait votre point de vue, il faut exceller dans un domaine précis et devenir une référence dans ledit domaine, un acteur majeur dans sa “niche” commerciale.
      En tout cas c’est ma conception, et c’est plus facile de cibler sa clientèle plutôt que de s’éparpiller un peu partout.

    Laissez un p'tit mot doux!

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *